Le SSD (Solide State Drive) est aujourd’hui aussi commun que le disque dur classique dans les matériels informatiques. La technologie de récupérer les données de disque SSD a évolué ces dernières années. Le disque SSD est un disque dur présentant quasi la même technologie que la clé USB. À la différence d’un simple disque dur, il est plus robuste du point de vue mécanique et offre une vitesse de lecture et d’écriture plus élevée. Cerise sur le gâteau, il consomme peu d’énergie. Toutefois, le disque SSD peut également tomber en panne et entraîner la perte de données stockées. Détails à ce sujet.

récupérer-des-données-sur-un-disque-ssd

Comment le SSD tombe en panne ?

Tout comme la carte mémoire et la clé USB, le SSD n’est pas à l’abri des pannes et ses utilisateurs peuvent perdre en un clin d’œil les données qui y sont stockées. La panne la plus classique et la panne logique. Il s’agit également de la panne la plus complexe, car elle peut entraîner une perte définitive des données sans que l’on ne puisse rien faire. Lors d’une telle panne, les partitions du SSD ne sont pas visibles. L’opération de récupération consiste en une utilisation de logiciels performants qui permet de recouvrir les données perdues. Bien entendu, il ne s’agit pas des logiciels proposés gratuitement en ligne, mais de véritables outils performants qui renferment des fonctionnalités poussées.
Outre la panne logique, le SSD peut également subir une panne matérielle. Cette panne réclame le recours à des matériels sophistiqués pour assurer dans un premier temps la réparation du disque. L’opération se déroule en laboratoire électronique pour optimiser la sûreté de l'intervention. Bien que l’opération soit délicate, les professionnels qualifiés comme Diskeom n’hésitent pas à offrir une garantie à ses clients.

Précautions de récupération de données sur disque SSD

Le SSD est délicat à manipuler. Ainsi, lors d’une opération de récupération de données menées sur ce support, il peut arriver que les données soient complètement perdues. Cette situation se produit le plus souvent quand les partitions du SSD ne sont plus détectables. Bien entendu, le professionnel engagé se charge de faire le maximum afin que les données soient récupérables partiellement ou totalement.
L’opération de réparation d’un SSD dans le cas d’une panne matérielle est également délicate. En cas de fausse manipulation, ce support de stockage risque de ne plus être opérationnel et le professionnel qui se charge de l'opération ne pourra pas passer à la phase récupération. Pour toutes ces raisons, le coût de la récupération de données sur SSD reste élevé par rapport au disque classique.

Récupérer des données sur un disque SSD : tout ce qu’il faut savoir
Étiqueté avec :