Un disque dur externe ou interne n’est pas infaillible ! Heureusement, une récupération de données sur disque dur externe endommagé est possible. Car c’est une machine électromécanique exposée à tout type de pannes : électrique, mécanique ou informatique. Un disque dur externe a une couche supplémentaire pouvant également être une source de dysfonctionnement. Cette couche est représentée par l’interface (SATA-USB) et son unité d’alimentation séparée dans le cas des disques dur externe 3.5″ de bureau. Mise à part d’une une chute ou choc violent, un disque dur externe peut subir différents type de pannes.

disque externe hs

Dommages sur disque dur externe

Un disque dur externe peut subir plusieurs types de dommages. Selon leurs sources, on peut les classer en deux grandes catégories :

  1. Dommages liés à un événement externe.
  2. Dégâts liés à l’usure du disque lui-même.

En ce qui concerne les effets sur le disque dur, ils peuvent également être classés en deux familles :

  1. Dommages physiques.
  2. Dégradations logiques.

Le tableau suivant résume les origines des dommages et leurs effets avec des exemples :

Origine / effets Événement externe Événement interne (usure)
Dommages physiques Chute/Surtension/…etc Vieillissement/Corruption FW/… etc
Dommages logiques Formatage/Effacement/…etc Corruption du MBR/Corruption FAT/… etc

Le disque dur externe est souvent sujet aux dommages physiques causés par des événements externes, en raison de sa mobilité. Un disque dur interne est généralement plus sujet aux dommages de type interne (logique et physique), en raison du fonctionnement permanent et des opérations effectuées par le système d’exploitation installé.

Récupérer les données de disque externe endommagé

La possibilité de récupérer de données sur un disque dur externe endommagé est en lien avec le type de dommage subi. Ces dommages peuvent être dans l’ordre suivants (du plus difficile au moins difficile) :

  1. Dommages physiques liés aux événements externes.
  2. Ou, dégâts physiques liés aux événements internes.
  3. Ou encore, dégradations logiques liés aux événements internes.
  4. Enfin, détériorations logiques liés aux événements externes.

Indépendamment des dommages subis, récupérer les données de disque externe n’est toujours pas sûre à priori. Dans certains cas, les dommages peuvent être légers « à priori », mais la récupération de données de disque externe demeure impossible. En voici quelques exemples.

Disque dur externe, dommage externe en panne logique

C’est l’exemple type des événements simples mais impossible à récupérer dans certains cas. Par exemple, un utilisateur averti, effectue un effacement sécurisé d’un dossier. Le disque fonctionne toujours et le reste de ses données sont toujours présentes sur le disque externe. L’impossibilité de récupération de données de disque externe est à cause du type d’effacement de données qui est « sécurisé ». Cela veut dire exactement, que l’effacement en bas-niveau concerne tous les secteurs contenant les données. Ce type d’effacement est très différent d’un effacement conventionnel (rapide), qui consiste à effacer dans l’index le lien entre le nom du dossier et l’emplacement des données.

Disque dur externe, dommage interne en panne physique

Prenons le cas d’un disque vieillissant avec un Firmware (FW) corrompu, causant l’arrêt de fonctionnement du disque dur externe. Le Firmware est un micro-logiciel interne sur le disque dur afin d’assurer le bon fonctionnement du disque. Au même titre que les données de l’utilisateur, le Firmware peut subir des pannes liées à l’usure du disque dur. Il faut savoir que certaines parties du FW peuvent être remplaçable (réparables) et d’autre ne le sont pas. Lors de l’analyse des dommages du FW, on peut constater et identifier les dommages. Si, par malchance, une corruption touche le FW, dans les parties irréparables et irremplaçables, la récupération de données de disque externe est impossible.

Conclusion

Un disque dur externe est plus exposé aux pannes que le disque dur interne. Dans les deux cas, et indépendamment du type des dommages ou de leurs effets, la récupération de données peut être possible ou impossible. Confier un disque dur externe pour une récupération de données à un expert compétent permet d’identifier la panne et statuer de manière claire et définitive sur la possibilité de récupération de données. Certains acteurs dans le domaine sont très ambigus n’ont pas la capacités, ni les moyens, ni les compétences nécessaires afin de trancher sur la question. Diskeom vous donne la garantie du dernier mot quant à la possibilité de récupérer les données d’un disque dur externe endommagé.

Récupérer les données de disque dur externe endommagé
Étiqueté avec :